Aller en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Gabriel Calderone ♣ Le shogun de la Cosa Nostra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel Calderone
Admin de choc !

avatar


Messages : 130
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 25

Carte d'identité
Âge: 25 ans
Dépendance: Se faire toucher les cheveux + dormir
Relations:

MessageSujet: Gabriel Calderone ♣ Le shogun de la Cosa Nostra   Mer 15 Fév - 22:02


Gabriel Calderone




feat Baptiste Giabiconi
© Makky



Quand l'homme essaie d'imaginer le Paradis sur terre, ça fait tout de suite un enfer très convenable.

• Age : 25 ans.
• Date et lieu de naissance : Vérone, 5 octobre 2051.
• Surnoms : Le Shogun, Gabi pour les intimes.
• Orientation Sexuelle : Hétérosexuel à prioris.
• Statut : Célibataire
• Profession : Chef d'entreprise (mafieux)
• Groupe : Elite
• Addiction : Se faire toucher les cheveux + dormir.






©Makky


Caractère

Qu'est-ce que le Shogun?

C'est une ombre qui plane sur le Dôme. C'est une menace, un murmure. Mais parfois, il vient frapper brutalement là où ça fait mal, et repart en silence. On le connait souvent de loin, par les racontars, et les légendes. Seuls ceux qui le côtoient au quotidien savent vraiment quel genre d'homme il est, et ils ne sont pas nombreux.

Quelles sont les rumeurs?

On raconte qu'en affaires, il vaut mieux toujours s'en méfier. Il peut être affable et souriant, prêt à débourser de grosses sommes pour vous aider dans votre commerce, mais tout ça n'est qu'une façade, et personne ne doit faire confiance aux mafieux. C'est comme un prêt aux d'intérêts exorbitants, plutôt que se réjouir de la somme qu'on vous prête, pensez à vous inquiéter de ce qu'il faudra rembourser. S'il n'en vient pas souvent aux mains, ses subalternes s'en chargent pour lui. Il est pourtant estimé puissant et rapide au combat, mais il ne mouille pas sa chemise pour les petites affaires. Être terrifiant, c'est savoir se montrer aussi calme que violent. Son sourire a le tranchant d'une lame, et ses yeux ont déjà fait des mecs pisser dans leur froc. Il n'est jamais aussi mielleux et aimable que lorsqu'il est énervé. Un compliment sortant de sa bouche pue le coup fourré. Cela dit, il se montre généralement raisonnable et fait un chef d'entreprise hors pair. Tant que les gens ne mentionnent pas ce qui fâche, ils peuvent repartir en un seul morceau. Et même se faire de la thune.

Que dit-on dans ses rangs?

Pour ses hommes, il est un grand frère, un modèle. Il veille sur eux et assure leur protection. En échange, il a leur respect et leur obéissance. Il était destiné depuis sa jeune enfance à diriger une branche de la Cosa nostra, et il s'y est toujours accommodé. Il ne s'est jamais beaucoup posé de questions. Il fait son devoir, et c'est tout. Depuis la fermeture du Dôme, la tentacule de la pieuvre a été sevrée du reste du corps et agit désormais en autonomie. Le district 12 est devenu son territoire, et aucun autre groupe mafieux ne rivalise encore. Devenu un modèle unique d'un croisement entre la mafia sicilienne et japonaise, il a depuis longtemps imposé sa vision au groupe et a su fédérer. S'il a toujours des ennemis, il a aussi des fidèles.

Quelles sont ses failles?

Bien qu'en pleine possession de ses pouvoirs, sa dépendance lui cause des ennuis fréquents. C'est son ultime faiblesse, et il déteste par dessus tout qu'on la mentionne devant lui. C'est la seule faille qui pourrait faire basculer son autorité, sa légitimité. Il est respecté par la plupart, mais certains n'acceptent pas cette part de lui, et tentent de le discréditer. Lui même en a honte, et tente souvent de réfréner ses pulsions. Mais il est une élite, son addiction est forte. Plus il résiste, plus le besoin rejaillit avec force, imprévisible, tel un barrage qui cède. Il y a donc régulièrement quelqu'un qui est à ses côtés, et lui coiffe distraitement les cheveux. Quand on est habitué, on peut même oublier les deux filles blotties contre lui à lui tresser la chevelure, et cela vaut mieux. Car lorsqu'il n'avait que 15 ans, il lui suffisait de passer chez le coiffeur une fois par semaine pour que son addiction soit maîtrisée. Désormais, il ne peut passer un seul jour sans qu'on lui touche les cheveux. Il n'est pas rare que l'un de ses frères doive de se plier à la tâche, et ils s'y sont fait.
Etant une élite, il a également des troubles supplémentaires: il dort beaucoup. Vraiment beaucoup. Il est surtout actif la nuit et passe une grande partie de ses journées à dormir. Cela ne l'empêche pas de faire son métier, mais il doit souvent déléguer ses devoirs pour assouvir une petite sieste, et il lui arrive de s'endormir dans des moments incongrus. Cet aspect de sa vie l'embarrasse moins que son addiction, mais il aurait aimé s'en passer.

Ses atouts?

Il compense ses points faibles par son autorité naturelle, son charisme, et sa grande mémoire qui lui rend souvent service. Couplée à ses réseaux d'informations, elle lui permet ainsi de connaître les addictions de tous les gens qu'il côtoie, et leurs petits secrets. Autant dire qu'il ne manque jamais de bons arguments. Il oublie rarement le visage et le nom de quelqu'un, ni ce qu'il a pu entendre.
Sa loyauté est sans faille, mais sa confiance ne se brise qu'une fois. S'il est capable de pardonner, il est aussi prompt à la vengeance. Dire qu'il est caractériel serait injuste, il fait simplement son boulot. S'il peut se montrer sévère ou froid, en réalité il s'attache facilement aux gens, et aime passer du temps avec ses proches. Ainsi, la trahison est d'autant plus douloureuse pour lui. Il n'aime pas tuer non plus, mais le fait lorsque cela s'impose.

Ses défauts?

Il s'emporte souvent, pour un oui ou pour un non. Ce n'est pas bien sérieux, car sa véritable colère est beaucoup plus calme et dévastatrice. Mais dans le privé, il gueule et donne de grands coups de pieds quand l'envie lui prend, il faut juste s'en accommoder. Si un jour vous avez l'occasion de le voir dans cet état, vous êtes définitivement entrés dans sa sphère privée. Car l'ombre du Shogun est froide et glaciale. Mais Gabriel est bouillonnant et plein de vie.
Cet enfant gâté a des goûts difficiles. Cela fait longtemps qu'il est sorti des jupons de sa mère et vit comme un adulte, mais certaines choses ne changent pas. Il a vécu dans une famille riche et puissante, qui exauçait ses moindres désirs. Aujourd'hui encore ses hommes sont prêts à se plier en quatre pour le satisfaire. S'il s'est assagi et est devenu plus raisonnable, il a encore quelques caprices : sur sa nourriture, ses vêtements, et sa literie.

Ses goûts?

Mieux on le connait, plus on en sait à son sujet. Pour ne citer que quelques exemples, il porte généralement un costard lorsqu'il travaille, mais traîne en kimono chez lui. Il aime sentir la douceur de la soie et libéré des vêtements trop serrés. Il aime manger des puddings, et regarder les toits de la ville depuis sa grande baie vitrée. Il aime lire les lettres de ses parents, qu'il n'a pas vu depuis 10 ans.



©Makky


Description physique

On raconte qu'il est un géant, un mur de glace, ou un ombre défiant toute gravité.
On raconte pleins de choses.
Mais pour vous dire la vérité, c'est un homme.
1m80, 75 kilos, des muscles bien disposés et une peau un peu mate. D'accord, il est bien gâté par la nature, il n'en reste pas moins humain et ne revêt pas les traits légendaires qu'on lui prête. Son visage serait presque banal, s'il n'avait pas un panel d'expressions aussi intéressant. Ses yeux sont d'un brun chaud, il a les pommettes saillantes et un sourire qui s'ouvre comme un croissant de lune à l'occasion. Ses origines latines et française (de sa mère biologique) se marient parfaitement. Ses longs cheveux noirs tombent en cascade sur ses épaules. Il avait l'habitude de les garder mi-longs, voir courts autrefois, et aimait les relever avec un peu de gomina. Un vrai look de tueur. Mais depuis qu'il ressent un plaisir fou à se faire peloter la tignasse, chaque centimètre de capillaires en plus le soulage de manière exponentielle. Il fait tout de même en sorte qu'ils ne descendent pas trop bas, manquerait plus qu'il ait l'air d'une gonzesse. Cela dit, avec sa silhouette carrée, des larges épaules et des membres musclés, il paraît bien loin des critères de beauté féminine. Mais sait-on jamais.

Son large dos est parcouru d'un immense tatouage semblable à ceux des yakuza. Sa mère étant issue d'une grande famille mafieuse japonaise, il leur a emprunté pas mal de rites, dont celui du tatouage. Un immense dragon se tortille entre ses omoplates, et les entrelacs et motifs traditionnels se prolongent jusqu'à ses pectoraux. Vêtu d'un large T-shirt ou d'une chemise, il est entièrement camouflé, mais un débardeur suffit à le démasquer. Il ne cherche pas particulièrement à le cacher, mais comme tous les membres cette communauté, ne va pas le montrer ouvertement non plus. De même, il ne va pas crier sur les toits qu'il est Gabriel Calderone, le chef de la pègre locale, mais il ne le niera jamais. La croix qu'on peut parfois apercevoir pendue à son cou vient de son père, un catholique intégriste. Lui ne la porte que par piété filiale, mais ne partage pas les convictions religieuse de son paternel. Il ne porte pas beaucoup d'autres bijoux, peut-être quelques bagues, ça peut toujours faire mal.

Son style vestimentaire est très soigné, car son apparence est aussi un objet de pouvoir. Il porte attention à ses tenues et à l'effet qu'elles dégagent. Il porte essentiellement des costards sombres coupés sur mesure, mais s'autorise quelques notes de couleur parfois. Dans l'intimité, il se glisse dans des parures de soies multicolores, toutes brodées à la main, qui doivent être entretenues minutieusement. Elles viennent pour la majorité d'entre elles directement du Japon, un héritage de sa mère. C'est sûrement ce qu'il possède de plus précieux, en plus de quelques katanas qui restent à l'abri dans leurs fourreaux.

Gabriel n'a pas énormément de manies, il contrôle bien ses gestes dans l'ensemble. Mais en l'observant bien, on le verra souvent passer une main sur sa barbe de quelques jours (même lorsqu'il est rasé), ou jouer avec quelques mèches de cheveux. Lorsqu'il réfléchit, il entrecroise ses doigts et pose son front dessus. Il soupire plus fréquemment qu'il ne s'en rend compte, et laisse échapper quelques sourires en coin lorsqu'il est amusé.
Pour peu qu'on aime son style, il a un sacré charme.




Histoire

Il était une fois...
Un beau jour...
Il n'y a pas de formule pour raconter l'histoire d'une vie, les souvenirs d'un être. L'homme lui-même ne peut pas se rappeler de tout. Et même si c'était le cas, est-ce qu'il s'amuserait à nous le dire? Certainement pas. Il y a des choses qui vaut mieux garder tues. C'est l'Omertà, la loi du silence.
[...]
Mais bon mettons qu'on adopte un point de vue omniscient, et qu'on sache tout sur tout...

Il était une fois,
La rencontre entre une puissante branche de la Cosa Nostra établie à Vérone, ancienne Italie, et un groupe de yakuzas venus y faire des affaires. Après quelques renseignements, les deux clans se sont vite rendus compte qu'ils étaient aussi puissants l'un que l'autre, que leur argent et leur force destructrice étaient équivalents. Dans ce genre de cas, les mafieux se battent rarement à mort pour voir qui l'emporte. Ils signent des accords, fixent des règles, et éventuellement, s'unissent. Un mariage en grandes pompes, et pour le moins original, eu lieu entre Antony Calderone et Hayabusa Miku. C'était avant tout un mariage pratique, mais le couple y trouva son bonheur. Ils apprirent chacun de l'autre, et permirent la paix entre leurs deux familles. Le seul point noir de l'histoire fut lorsqu'ils voulurent mettre au monde une descendance. Quelques tests montrèrent que Miku était stérile. Après avoir avalé la nouvelle, et pesé le pour et le contre, ils décidèrent de prendre une autre femme pour mère biologique. Inutile de préciser que la fierté de Miku en avait prit un coup, mais elle se montra digne et promit d'élever l'enfant comme le sien. Après quelques mois, et ébats avec une jeune femme originaire de Marseille, l'embryon apparut. La mère porteuse remboursait ainsi son immense dette, et acceptait donc les strictes exigences de la Kumichou durant ses neuf mois de grossesse.

L'enfant naquit en octobre, et sa génitrice s'éclipsa aussitôt. Sa mère officielle reprit ses droits et le baigna continuellement dans la culture nippone. Il fut choyé des deux côtés de sa famille, eut des « oncles » à droite à gauche qui veillaient sur lui. Comme un véritable petit maître, il avait constamment des gardes du corps autours de lui, des gens qui s'inclinaient devant lui. Il alla à l'école, mais préférait apprendre de ses tuteurs particuliers, qui connaissaient sa situation et le préparaient à son futur rôle au cœur de la mafia. L'école, au contraire, l'isolait, le rejetait, car personne n'ignorait qui il était. Petit, il le prit très mal et en souffrit. Mais par la suite, il utilisa le lieu comme premier territoire à conquérir, et il s'en fit maitre. A 12 ans, il avait déjà tout d'un dominant. A 14 ans, il eut quelques missions à effectuer pour son père et traitait avec des clients. Il prit alors l'habitude d'être regardé de haut, rit au nez, rabaissé. Mais il finissait toujours par le rendre au centuple. Sa poussée de croissance aidant, il gagna en charisme.

Sa première charge officielle en tant que membre de la Cosa Nostra et du groupe Hayabusa fut orchestrée à l'Ouest de l'actuel 12ème district, alors qu'il venait d'avoir 15 ans. Il partit avec un bon contingent d'hommes, et se prépara à la conquête de nouveaux territoires. Mais c'est là que l'histoire s'envenima. Concentré sur son travail, il ne prêta pas vraiment attention aux évènements qui se produisirent à cette époque. Il ne réalisa l'ampleur de la situation qu'en lisant l'annonce officielle affichée sur tous les écrans. Prit de panique, il appela son père :

« - Padre, j'sais pas si tu connais les nouvelles, mais c'est la merde ici. Faut que je rentre tout de suite ! Ils parlent de fermer les frontières. J'pige pas.
- Calme-toi, Gabriel, combien de fois est-ce que je t'ai répété de ne jamais perdre ton sang froid?
- Au moins 3244 fois.
- …
- Scusa.
- Bon écoute-moi bien. Tu ne bouges pas d'ici, ok? Est-ce que t'as fini ton travail?
- Presque, il reste encore...
- Alors tu finis. De mon côté, j'vais voir ce que je peux faire. A bientôt.
- Padre... ! Merdre, il a raccroché. »


Frustré, il obéit tout de même à son père et poursuivit sa mission. Il enchaîna les attaques violentes et les trêves diplomatiques. Quand il eut finit, deux mois eurent passé, et le dôme s'était déjà refermé au dessus de sa tête. Une seule phrase de son père lui resta en mémoire :
« Il semblerait qu'il y ait des choses plus effrayantes que la mafia. »
Même son père n'avait pas réussi à le faire sortir de là. Il eut des mois très difficiles alors. Il accusa l'enfermement à durée indéterminée, la séparation avec ses parents, et par dessus tout, les premiers symptômes de sa dépendance. Avec ses réseaux d'informations et sa jugeote habituelle, il réalisa assez vite quel était son mal. Il fit bien sûr tout pour le cacher, et ce ne fut pas si compliqué d'abord. Il se rendit régulièrement chez le coiffeur et dans des salons de massages pour satisfaire ses besoins. Il se sentit presque chanceux quand il vit certaines addictions parmi les hommes qui l'entouraient. Il y eut des troubles dans ses rangs, leur vie se détraquait, et ils ne savaient pas toujours comment réagir. Gabriel encouragea ses collègues à se soutenir mutuellement et à ne rejeter personne, mais certains cas extrêmes étaient durs à supporter. Lorsque le sérum vit le jour, il usa de toute son influence pour s'en dégoter un. Il décida de le tester le premier, et si le résultat était satisfaisant, de s'en procurer pour tous ses gens. Bien sûr, le résultat ne fut pas celui escompté et seul Gabriel dut vivre avec le fardeau supplémentaire réservé aux élites. Il le vécut encore plus mal, et seul son sens du devoir l'aida à affronter sa nouvelle vie.

Tant bien que mal, au fil des mois et des années, il s'adapta à son nouvel environnement, rebâtit son clan. Il fit enfin ce qu'il avait toujours rêvé : il fusionna les deux familles qui cohabitaient depuis longtemps mais ne s'étaient jamais mélangées. Il modifia les codes, les valeurs et les règles. Il fit un métissage de ses deux cultures en prenant en compte toutes les aspects du District 12. Il spécialisa ses activités dans le monde de la nuit, les clubs, les hôtels, et toutes les services qui en découlent, les produits qui y circulent. Pendant 10 ans, il affirma sa position et son pouvoir, amassa les richesses, collectionna les relations. Bien qu'il ne prenne jamais ses possessions pour acquises, il se trouve désormais sur un trône dont il sera difficile de le destituer. Il est la société parallèle du Dôme, son envers du décors, sa nuit.

Pour lui, les autres élites sont des relations à posséder absolument. S'il peut collaborer avec eux, ce sera un plus pour ses affaires. Il s'assure aussi que les miliciens soient de son côté, ou bien tâche de s'en faire ignorer. Moins on le connait, mieux c'est. Les neuropathes sont des gens comme tous le monde, donc des clients potentiels. Quant aux stigmatisés, les gens parfaits à manipuler. Ils lui sont souvent bien utiles...



Un peu de vous...


• Prénom/pseudo : Makky / Macro
• Age :20 ans :B
• Votre fréquence de connexion à peu près : Souvent !
• Comment avez-vous eu connaissance de ce forum ? Va savoir ! J'ai dû tomber dessus par hasard 8D
• Qu'est-ce que vous appréciez le plus ? les dépendances loufoques :D
• Le moins ? L'autre admin est michante ! :3
• Un commentaire ? Le Shogun va régner sur le Dôme ! Mouahahahaha !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://district12.bb-fr.com
Lola Dermekis
Admin de choc !

avatar


Messages : 115
Date d'inscription : 12/02/2012

Carte d'identité
Âge: 22 ans
Dépendance: écouter la chason des bisounours
Relations:

MessageSujet: Re: Gabriel Calderone ♣ Le shogun de la Cosa Nostra   Jeu 16 Fév - 16:41

Ah ouais, toi aussi t'es tombé dessus par hasard ? Comme moi, dis donc !! #SBHAF#

Tu sais quoi j'ai envi de te dire bienvenu donc... BIENVENU !!!

- - - - - - - - - - - - - - - -

Remember how we used to party up all night
Sneaking out and looking for a taste of real life
Drinking in the small town firelight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Calderone
Admin de choc !

avatar


Messages : 130
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 25

Carte d'identité
Âge: 25 ans
Dépendance: Se faire toucher les cheveux + dormir
Relations:

MessageSujet: Re: Gabriel Calderone ♣ Le shogun de la Cosa Nostra   Jeu 16 Fév - 16:45

Merciiiii ! o/
Bon faut que je la continue cette fifiche *.*

- - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://district12.bb-fr.com
Lola Dermekis
Admin de choc !

avatar


Messages : 115
Date d'inscription : 12/02/2012

Carte d'identité
Âge: 22 ans
Dépendance: écouter la chason des bisounours
Relations:

MessageSujet: Re: Gabriel Calderone ♣ Le shogun de la Cosa Nostra   Sam 18 Fév - 17:36

Comment ça je suis michante °°
Fait gaffe sale sale ou je te valide pas !!! (comment ça j'ai pas le droit ? m'en fout d'abord je fais ce que je veux !! #SBHAF#)

- - - - - - - - - - - - - - - -

Remember how we used to party up all night
Sneaking out and looking for a taste of real life
Drinking in the small town firelight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Calderone
Admin de choc !

avatar


Messages : 130
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 25

Carte d'identité
Âge: 25 ans
Dépendance: Se faire toucher les cheveux + dormir
Relations:

MessageSujet: Re: Gabriel Calderone ♣ Le shogun de la Cosa Nostra   Dim 19 Fév - 13:27

Vila finoche ! o/
Haaan tu vas pas me valider? ;__; mais je parlais pas de toi, je parlais de l'autre admin !!
(haha xD)

- - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://district12.bb-fr.com
Lola Dermekis
Admin de choc !

avatar


Messages : 115
Date d'inscription : 12/02/2012

Carte d'identité
Âge: 22 ans
Dépendance: écouter la chason des bisounours
Relations:

MessageSujet: Re: Gabriel Calderone ♣ Le shogun de la Cosa Nostra   Dim 19 Fév - 13:48

Mouais, je sais pas si tu le mérite parce que ton excuse est foireuse, mais comme je suis gentille (malgré les dires de certains u_u) je te valide \o/ (avoues que c'est une surprise pour toi XD)

- - - - - - - - - - - - - - - -

Remember how we used to party up all night
Sneaking out and looking for a taste of real life
Drinking in the small town firelight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Calderone
Admin de choc !

avatar


Messages : 130
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 25

Carte d'identité
Âge: 25 ans
Dépendance: Se faire toucher les cheveux + dormir
Relations:

MessageSujet: Re: Gabriel Calderone ♣ Le shogun de la Cosa Nostra   Dim 19 Fév - 13:49

Oh merciiii ! *.*
Je te dois une reconnaissance ééééternelle !

- - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://district12.bb-fr.com
Lola Dermekis
Admin de choc !

avatar


Messages : 115
Date d'inscription : 12/02/2012

Carte d'identité
Âge: 22 ans
Dépendance: écouter la chason des bisounours
Relations:

MessageSujet: Re: Gabriel Calderone ♣ Le shogun de la Cosa Nostra   Dim 19 Fév - 13:50

Je n'oublierais pas =D (me demande ce que je vais bien pouvoir te demander =p)

- - - - - - - - - - - - - - - -

Remember how we used to party up all night
Sneaking out and looking for a taste of real life
Drinking in the small town firelight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gabriel Calderone ♣ Le shogun de la Cosa Nostra   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gabriel Calderone ♣ Le shogun de la Cosa Nostra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
12eme District :: Gestion des personnages :: Base de données :: Dossiers classés :: Elites-